Faites une
simulation

Déclaration d’impôt 2016 : les erreurs à ne pas commettre

C’est la dernière ligne droite pour remplir sa déclaration d’impôt 2016. Que ce soit pour la déclaration papier ou la version en ligne, soyez vigilant afin de ne pas commettre d’erreurs. Le point avec Quintesens.

Les erreurs à éviter sur sa déclaration d’impôt

Soyez attentif aux points suivants au moment de remplir votre déclaration d’impôt afin d’éviter le risque d’erreur :

  • Première erreur à ne pas commettre concernant votre déclaration d’impôt : ne la rendez pas en retard. Un calendrier a été établi par le fisc avec une date limite d’envoi en fonction de votre département et du mode de déclaration (papier ou en ligne).

A lire aussi : Impôt sur le revenu 2016 : le calendrier des déclarations par région

  • L’administration fiscale a simplifié les démarches grâce à la déclaration pré-remplie : adresse, statut, montant des revenus perçus… beaucoup d’informations sont déjà inscrites. Mais n’oubliez pas de bien vérifier ces données : des revenus fonciers ou des abattements fiscaux, pour certaines catégories de métier, pourraient ne pas être mentionnés. Vous êtes responsable de l’exactitude des données que vous envoyez.
  • Si vous avez déménagé au cours de l’année, il est important de le signaler dans votre déclaration d’impôt. Cette information permet de calculer le montant de la taxe d’habitation. De manière générale, toute information concernant votre identité, votre adresse ainsi que votre statut (mariage, Pacs, décès du conjoint, divorce) doit être communiquée à l’administration fiscale.
  • Soyez vigilant à ne pas commettre d’erreurs sur votre déclaration d’impôt concernant l’ISF. Si vous déclarez plus de 2,57 millions d’euros de patrimoine, vous devez remplir un formulaire à part. Si votre patrimoine atteint un montant situé entre 1,3 millions et 2,57 millions d’euros, vous pouvez faire votre déclaration avec vos revenus.

Pour éviter tout risque d’erreur en remplissant votre déclaration d’impôt ou plus largement pour gérer votre patrimoine, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste de la gestion de patrimoine.

Déclaration d’impôt : quels sont les risques en cas d’erreur ?

En cas de retard

Si vous avez envoyé votre déclaration d’impôt en retard, vous devrez payer des intérêts de retard équivalent à 0,40 % par mois du montant de l’impôt. De plus vous encourrez une majoration de 10 % du montant. Après la mise en demeure du service des impôts, vous avez un délai de 30 jours pour adresser votre déclaration, sinon vous risquez une majoration de 40 %. Et si vous ne régulez pas votre situation au cours des 30 jours après la 2nde mise en demeure, vous risquez 80 % de majoration.

En cas d’erreur sur la déclaration

Si vous avez fait une erreur ou avez omis une information sur votre déclaration, les pénalités évoluent également en fonction de la faute.

Vous risquez des intérêts de retard de 0,40 % par mois du montant de l’impôt (après rectification du calcul). De plus, vous encourez une pénalité de 10 % du montant de l’impôt sur le revenu si vous êtes de bonne foi ; si le manquement est délibéré vous risquez 40 % de pénalité et 80 % en cas de montage fiscal avéré.

L’administration fiscale présume toujours de la bonne foi du contribuable. Ainsi les pénalités de 10 % et les intérêts ne s’appliquent pas si le contribuable régule sa situation spontanément ou dans les 30 jours après la demande amiable du fisc.

De plus, après correction des erreurs, si le redressement est inférieur à 5 %, le contribuable de bonne foi est exonéré d’intérêts.  

A lire aussi : Comment remplir sa déclaration d’impôt 2016 ?

 

Quintesens vous conseille et vous accompagne

Le Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe et faites-nous part de vos projets en toute confiance. 

Retour

Dans la même catégorie

Nouvelles mesures fiscales en 2018 : qu’est-ce qui change ?

Dernière ligne droite pour modifier sa déclaration d’impôts

Comprendre la notion de foyer fiscal

Échéances fiscales 2017 : le calendrier de cette fin d’année

Déduction, réduction ou crédit : ces termes sur les impôts qu’on ne différencie pas toujours

Payer 0€ d'impôts en 2018 ? C'est encore possible !

Comment déclarer ses revenus locatifs ?

Paiement de l’impôt sur le revenu 2017 : RIB obligatoire !

Comment payer moins d'impôt sur le revenu quand on habite en Pays de Savoie ?

Zoom sur l'IFI : impôt sur la fortune immobilière qui va remplacer l’ISF en 2018

Qu’est-ce que le prélèvement à la source ?

Exonération totale ou partielle de l’ISF : dans quels cas est-ce possible ?

Remplir sa déclaration d’impôt 2017 étape par étape

Imposition 2017 : les échéances fiscales à prévoir

Le calendrier fiscal 2017 : les échéances à ne pas rater

Prélèvement à la source : la réforme aura-t-elle lieu ?

Réduire ses impôts en 2017 : dernière ligne droite !

Payer moins d'impôts en 2017 : c'est le moment d'y penser !

Comprendre mon avis d'imposition 2016 en 4 questions

Calendrier fiscal 2016 : les échéances de la rentrée

Déclarations d’impôt pré-remplies : attention aux erreurs !

Impôts 2016 : comment déclarer ses revenus de placements ?

Impôt sur le revenu 2016 : le calendrier des déclarations par région

Réduire ses impôts en aidant ses parents : comment faire ?

Comment remplir sa déclaration d’impôt 2016 ?

Réduction d’impôts : quel dispositif choisir ?

Paiement de l’impôt sur le revenu : comment s’y retrouver ?

TVA & IMPOTS

À la Une

Vers une loi Pinel en mieux ?