Quintésens

Vous aussi payez moins d'impôts !

  • 50 millions d'euros

    d'impôts économisés par nos clients

  • 35 000 bilans

    patrimoniaux réalisés

  • 250 conseillers

    en gestion de patrimoine partout en France

Les champions de la croissance
0805 69 12 50

Numéro vert

Faites une
simulation

Défiscalisation Girardin : le dispositif en questions

Le dispositif de défiscalisation Girardin est une loi permettant de réduire les impôts des contribuables décidant d’investir en outre-mer. Comment fonctionne le dispositif ? À qui est-il destiné ? Quels sont les conditions d’accès et les avantages de cette loi ? Toutes les réponses avec Quintésens.

Dispositif Girardin : qu’est-ce que c’est ? 

La loi Girardin est un dispositif de défiscalisation destiné à inciter l’investissement immobilier locatif en outre-mer. Succédant aux lois Pons et Paul, elle permet aux investisseurs d’obtenir une réduction d’impôt pour l’achat d’un logement neuf situé dans les DOM-TOM. Pour les investissements effectués en 2017, le plafonnement est fixé à 30 600 €, ou 11 % des revenus annuels. Ce dispositif s’adresse à toute personne physique ayant son domicile fiscal en France métropolitaine ou dans les départements d’outre-mer ; les investisseurs peuvent ainsi défiscaliser entre 18 et 48 % d’un montant plafonné pour un achat immobilier neuf en outre-mer. 

À lire aussi : Loi Girardin

Pour plus d’informations, contactez sans engagement un conseiller

 

Comment fonctionne le dispositif de défiscalisation Girardin? 

Pour être éligible au dispositif de défiscalisation Girardin, l’investisseur doit acheter un bien neuf dans les DOM-TOM et en faire une résidence principale, pour lui-même ou pour un locataire. Trois possibilités s’offrent à lui :

- la loi Girardin en tant que propriétaire occupant. L’investisseur s’engage à occuper le logement comme résidence principale dans les 6 mois qui suivent son achèvement, pour une durée de 5 ans minimum ;
- la loi Girardin location libre. L’investisseur s’engage à louer son bien nu dans les 6 mois qui suivent son achèvement ou son acquisition, pour une durée de 5 ans minimum ;
- la loi Girardin location plafonnée. L’investisseur s’engage à louer son bien dans les 6 mois qui suivent son achèvement et à le louer nu comme résidence principale pour une durée de 6 ans au minimum. Le loyer ainsi que les revenus du locataire doivent être inférieurs ou égaux aux plafonds fixés par le Ministère des finances.

À lire aussi : Comprendre la défiscalisation immobilière

 

Quels sont les avantages du dispositif Girardin ?

Les bénéfices du dispositif de défiscalisation Girardin diffèrent pour l’investisseur, selon sa situation (propriétaire occupant ou bailleur).

- En tant que propriétaire occupant : l’investisseur a droit à une réduction de 18 % étalée sur 10 ans et plafonnée à 2 498 € hors taxe par m2 habitable. Ce montant hors taxe s’applique pour les départements échappant à la TVA (Saint-Martin, Tahiti ou encore la Guyane). Pour les départements répondant à une TVA locale de 8,5 %, le plafond est fixé à 2 710 € TTC. 
- Dans le cas d’une location libre : le propriétaire bénéficie d’une réduction d’impôts de 30 % sur 5 ans, avec un plafond fixé à 2 498 € par m2 habitable (2 710 € TTC pour les départements soumis à une TVA de 8,5 %).
- Dans le cas d’une location plafonnée : le propriétaire peut prétendre à une réduction d’impôts de 38 % sur 5 ans, avec un plafond de 2 498 € par m2 habitable (2 710 € TTC dans les départements soumis à la TVA de 8,5 %).

À lire aussi : Investissement immobilier : les dispositifs de défiscalisation
 

Quelles sont les conditions d’accès du dispositif Girardin ?

Les conditions d’éligibilité au dispositif de défiscalisation en outre-mer diffèrent selon le statut du propriétaire : occupant ou bailleur. 

- En tant que propriétaire occupant : la surface habitable du bien doit se situer entre 50 et 150 m2  (surface fixée par décret en fonction du nombre de personnes occupant le bien comme logement principal). Le propriétaire doit aussi occuper le logement dès son achèvement ou son achat durant une période de 5 ans minimum.

- Dans le cas d’une location libre : la remise d’impôts dépend de la date d’obtention du permis de construire. Elle s’élève à 30 % pour un permis déposé avant 2010, 22 % s’il a été déposé en 2011 et 0 % s’il a été déposé après 2011. Un supplément de 2 à 3 % de la réduction d’impôt est possible pour les propriétaires ayant équipé leur logement de panneaux solaires, de chauffe-eau solaire et/ou de chauffage géothermique. La réduction d’impôt est aussi majorée de 8 à 9 % si le bien se situe en ZUS (Zone urbaine sensible). 

- Dans le cas d’une location plafonnée : là encore, la réduction d’impôts dépend de la date de dépôt du permis de construire. Elle atteint 38 % pour un permis déposé avant 2010, 34 % si le permis a été déposé en 2011, 26 % s’il date de 2012, et 0 % s’il est daté après 2012. Comme pour la location libre, la réduction d’impôt est majorée de 2 à 3 % si le bien est équipé de panneaux solaires, de chauffage géothermique et/ou de chauffe-eau solaires, et d’une majoration de 8 à 9 % pour les biens en ZUS. Attention : les permis de construire obtenus en 2012 ne bénéficient d’aucune majoration.

Quelles sont les règles à respecter pour louer en dispositif Girardin ?

Pour être éligible au dispositif Girardin, le propriétaire doit louer son bien nu, en tant qu’habitation principale, au minimum pendant 5 ans (location libre) ou 6 ans (location plafonnée). Le bien doit être loué à une personne ne faisant pas partie du foyer fiscal de l’investisseur, sans conditions de ressources (secteur libre) ou avec un loyer plafonné pour les locataires ayant des revenus modestes (secteur intermédiaire). En outre, le logement doit être occupé dans les 6 mois suivant son achèvement (ou son acquisition si elle a lieu après).

En location libre, aucune condition de mise en location n’est requise. En location plafonnée en revanche, les loyers sont plafonnés pour les baux rédigés en 2018 (nouveau locataire ou renouvellement). Le loyer annuel par m2, hors charge, ne peut dépasser :

- 173 € dans les DOM, à Saint-Martin, à Saint Barthélémy et à Mayotte
- 215 € en Polynésie Française, à Saint-Pierre-et-Miquelon, dans les îles Wallis et Futuna, en Nouvelle-Calédonie et dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises.

Le dispositif Girardin est-il plafonné ?

Le dispositif de défiscalisation Girardin est soumis à un plafond de 30 600 € par an et par foyer fiscal, ou à 11 % des revenus déclarés. Une fois ce plafond mis en application, c’est le plafonnement global qui est appliqué, c’est-à-dire un plafond de 18 000 €. À savoir que pour les investissements en loi Girardin, le plafond dépend de la date d’ouverture de chantier, et pas de la date de l’achat immobilier.

 

Quintésens vous conseille et vous accompagne 
Le Groupe Quintésens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.

Retour

Dans la même catégorie

Déficit foncier en 2018 : qu’en est-il pour cette année ?

Loi Girardin : les plafonds pour 2018

Location d'une chambre dans son appartement ou sa maison : qu'en est-il de la fiscalité ?

Qu’est-ce que le statut LMNP ?

Défiscalisation 2018 : quels investissements immobiliers réaliser ?

Comment s’y prendre pour défiscaliser ?

Investissement locatif dans le neuf : que faire lorsque la période de défiscalisation immobilière est finie ?

Investissement immobilier : les dispositifs de défiscalisation

Quelle fiscalité est appliquée lors de la revente d’un bien en résidence service ?

Investir dans une résidence services : mode d'emploi pour une défiscalisation optimale

Défiscaliser efficacement : les clés pour 2018

Quel est le rôle du conseiller en défiscalisation Quintesens ?

Comprendre la défiscalisation immobilière

Investir dans l’immobilier en Europe : conseils à suivre

Pourquoi investir dans l'immobilier ?

Investissement immobilier : s’endetter et profiter des taux bas, une bonne idée ?

LMP, LMNP : quelles différences ?

Qu'est-ce que le démembrement de propriété ?

Arnaques à la défiscalisation immobilière : comment les éviter ?

Défiscaliser avec le dispositif « Borloo ancien »

Quels sont les avantages et inconvénients du statut de LMNP ?

Loueur meublé professionnel : avantages et inconvénients

Loueur en meublé professionnel et non professionnel : à quoi correspondent ces statuts ?

Défiscaliser : comment, pourquoi, pour qui ?

À la Une

Quintésens passe à la télé !

Interview Julien Joubert, émission Capital - Gérez vos finances

Quintésens, partenaire exclusif des CCI en gestion de patrimoine

Faites confiance à un champion !

Quintésens : Champion de la croissance 2018 !

Vers une loi Pinel en mieux ?