Quintésens

Vous aussi payez moins d'impôts !

  • 50 millions d'euros

    d'impôts économisés par nos clients

  • 35 000 bilans

    patrimoniaux réalisés

  • 250 conseillers

    en gestion de patrimoine partout en France

Les champions de la croissance
0805 69 12 50

Numéro vert

Faites une
simulation

Expatrié : l’investissement locatif en France, quels avantages ?

Pour un expatrié, l’investissement locatif est un moyen efficace de développer son patrimoine. Toutefois, l’accès à un crédit immobilier lorsque l’on vit à l’étranger, ou encore l’achat et la gestion d’un bien à distance, sont des questions à se poser avant de se lancer dans un tel projet. Quels sont les avantages à investir dans l’immobilier en France lorsque l’on vit en dehors du territoire ?

Les avantages d’un investissement immobilier pour un expatrié

En France, investir dans l’immobilier représente une solution avantageuse pour faire fructifier son patrimoine, y compris pour les expatriés.

Premier atout : la fiscalité avantageuse appliquée aux expatriés louant un bien en France. En règle générale, les revenus générés par la location d’un bien s’additionnent aux autres revenus perçus, et sont inclus dans le revenu servant de référence pour l’impôt sur le revenu. Le système est différent pour les expatriés qui ne perçoivent que leurs revenus locatifs en France. Pour éviter une double imposition (dans leur pays de résidence et en France), les non-résidents bénéficient du taux minimum d’imposition de 20 % sur leurs revenus fonciers.

Autre avantage : le fait de capitaliser sur un achat immobilier en percevant chaque mois un loyer pour sa location. En fonction de vos projets sur le moyen ou long terme, le propriétaire peut choisir de récupérer son bien pour s’installer en France, le mettre à disposition de l’un de ses enfants dans le cadre de ses études, ou encore l’inclure au patrimoine qu’il souhaite transmettre après sa retraite.

À lire aussi : Investir dans l’immobilier locatif : les pièges à éviter

Investir dans l’immobilier en France : la question du crédit

Première étape d’un projet immobilier, de manière générale : l’aspect pécuniaire. Pour financer son investissement locatif, un expatrié aura potentiellement besoin d’effectuer un emprunt. En règle générale, les banques s’appuient sur les revenus et l’épargne de l’emprunteur pour calculer sa capacité d’endettement. Néanmoins, elles s’attachent aussi au statut de l’expatrié, en les classant sur une échelle de « risque », du plus faible au plus élevé :

  • salarié détaché (sous contrat avec une entreprise française) ;
  • contrat local dans une entreprise française (contrat avec une entreprise étrangère) ;
  • contrat local dans une entreprise étrangère ;
  • entrepreneur à l’étranger.

Ces critères s’ajoutent à ceux étudiés habituellement avant un emprunt, c’est-à-dire la situation familiale, les dépenses courantes de l’emprunteur et les autres crédits en cours.

Achat et gestion d’un bien immobilier depuis l’étranger

Choix et achat du bien, gestion à distance : l’investissement locatif en tant qu’expatrié est complexe, mais loin d’être impossible.

Investir au bon endroit, dans le bien adapté

Une fois la question du financement résolue, vient celle du choix du bien, de son emplacement géographique à ses caractéristiques. Pour investir en minimisant les risques, il est conseillé d’acheter un bien dans une grande ville, comme Paris, Bordeaux ou encore Lyon : des secteurs où les logements connaissent un taux de vacance très faible ou très court, grâce à une forte population d’étudiants et de jeunes actifs.

Pour augmenter vos chances de louer rapidement, pensez à adapter votre bien à cette typologie de locataire. Investissez de préférence dans des petites surfaces (studio, deux pièces), dans des quartiers situés en centre-ville, près des quartiers d’affaires ou des pôles d’activités.

Gérer le bien à distance

Si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer pour l’achat ou la gestion de votre bien, il est possible de dématérialiser la plupart des opérations. Visites 3D, envoi de dossier par mail, signature électronique, plateforme sécurisée pour investir à distance : les agences immobilières s’adaptent pour permettre aux propriétaires d’investir et de gérer leurs biens sans avoir à se déplacer.

Autre solution : déléguer les visites, les tâches administratives et la gestion courante du bien, en donnant procuration à un proche, ou à un agent immobilier. Pour simplifier l’administration du bien, il existe aussi des agences de gestion locative qui ont pour rôle :

  • de gérer les visites du bien pour trouver un locataire ;
  • de gérer l’entrée et la sortie des lieux ; - de s’assurer du paiement des loyers et des charges ;
  • de s’occuper des travaux et sinistres éventuels.

À lire aussi : Gérer son patrimoine financier et immobilier en tant qu’expatrié ou futur expatrié

Quintésens vous conseille et vous accompagne

Le Groupe Quintésens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.

Retour

Dans la même catégorie

Qui est exonéré de la taxe d’habitation, et à partir de quand ?

Historique des lois de défiscalisation immobilière : les dates-clés en image

Investir dans les forêts, un placement avantageux

Comment défiscaliser grâce à la loi Monuments Historiques ?

Logement loué en meublé : quelle imposition de la plus-value ?

Comment défiscaliser en achetant un logement neuf ?

Comprendre la loi Girardin pour les sociétés

Passage d’une location vide à meublée : quels avantages fiscaux ?

Déficit foncier en 2018 : qu’en est-il pour cette année ?

Loi Girardin : les plafonds pour 2018

Défiscalisation Girardin : le dispositif en questions

Location d'une chambre dans son appartement ou sa maison : qu'en est-il de la fiscalité ?

Qu’est-ce que le statut LMNP ?

Défiscalisation 2018 : quels investissements immobiliers réaliser ?

Comment s’y prendre pour défiscaliser ?

Investissement locatif dans le neuf : que faire lorsque la période de défiscalisation immobilière est finie ?

Investissement immobilier : les dispositifs de défiscalisation

Quelle fiscalité est appliquée lors de la revente d’un bien en résidence service ?

Investir dans une résidence services : mode d'emploi pour une défiscalisation optimale

Bien défiscaliser en 2018 : les clés pour la fin d'année

Quel est le rôle du conseiller en défiscalisation Quintesens ?

Comprendre la défiscalisation immobilière

Investir dans l’immobilier en Europe : conseils à suivre

Pourquoi investir dans l'immobilier ?

Investissement immobilier : s’endetter et profiter des taux bas, une bonne idée ?

Quelles sont les différences entre le statut LMP et le statut LMNP ?

Qu'est-ce que le démembrement de propriété ?

Arnaques à la défiscalisation immobilière : comment les éviter ?

Défiscaliser avec le dispositif « Borloo ancien »

Quels sont les avantages et inconvénients du statut de LMNP ?

Loueur meublé professionnel : avantages et inconvénients

Loueur en meublé professionnel et non professionnel : à quoi correspondent ces statuts ?

Défiscaliser : comment, pourquoi, pour qui ?

À la Une

Comment fonctionne le prélèvement à la source ?

Deuxième campagne de publicité télé et web Quintésens

Interview Julien Joubert, émission Capital - Gérez vos finances

Quintésens, partenaire exclusif des CCI en gestion de patrimoine

Faites confiance à un champion !

Quintésens : Champion de la croissance 2018 !

Vers une loi Pinel en mieux ?