Quintésens

Vous aussi payez moins d'impôts !

  • 50 millions d'euros

    d'impôts économisés par nos clients

  • 35 000 bilans

    patrimoniaux réalisés

  • 250 conseillers

    en gestion de patrimoine partout en France

Les champions de la croissance
0805 69 12 50

Numéro vert

Faites une
simulation

Location d'une chambre dans son appartement ou sa maison : qu'en est-il de la fiscalité ?

Les contribuables louant une partie de leur appartement ou maison, via des plateformes telles que Airbnb par exemple, sont tenues de déclarer les revenus obtenus par ce biais. À partir de quel niveau de recettes faut-il déclarer les revenus tirés de la location ? Y a-t-il des plafonds à respecter ? Les principales informations à connaître avec Quintésens.

Déclarer les revenus d’une location de meublé occasionnelle, une obligation

Les locataires tout comme les propriétaires louant de manière occasionnelle une partie de leur logement doivent le déclarer à l’administration fiscale. 

- Les revenus imposés

Les revenus tirés de la location d’une ou plusieurs pièces de sa résidence principale doivent être déclarés et sont imposables dès lors qu’ils dépassent 760 euros par an (TTC). 

- Régime d’imposition 

Les revenus touchés dans le cadre d’une location meublée entrent dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

En dessous de 32 900 euros (année 2016) de recettes par an, l’activité peut être rattachée au régime micro-BIC. Les loueurs bénéficient à ce titre d’un « abattement forfaitaire de 50 % appliqué sur le montant des recettes pour déterminer le bénéfice imposable ». Cet abattement s’élève a minima à 305 euros.
Il est aussi possible d’opter pour le régime réel et de déduire l'ensemble de vos charges sur la même déclaration.

Lorsque les revenus dépassent 32 900 euros par an, ils dépendent automatiquement du régime réel d’imposition et il est possible de déduire ses charges. 

- Les cotisations sociales

Dans certains cas, la location d’une chambre ou de plusieurs pièces de sa maison ou son appartement implique le paiement de cotisations sociales. C’est notamment le cas lorsque les recettes dépassent 23 000 euros par an (2017). Il faudra en outre, que l’on soit soumis aux cotisations sociales ou non, se soumettre aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine (15,5 %). 

À lire aussi : Comment déclarer ses revenus locatifs ?

Quelques informations complémentaires à connaître avant de louer une chambre dans son logement

Certaines informations doivent être prises en considération avant de commencer à louer son logement. 

- Durée de location annuelle de la résidence principale

La résidence principale, qui constitue le logement au sein duquel le contribuable vit a minima 8 mois par an, ne peut être louée plus de 4 mois dans l’année. 

- Location d’une résidence secondaire

Les personnes souhaitant louer une partie de leur résidence secondaire ont l’obligation de déclarer leur activité à la mairie de leur commune. Tout manquement expose le loueur à une amende de 450 euros. 

- La collaboration des plateformes de location et de l’administration fiscale

Les plateformes permettant de louer une partie de son logement, à l’image de Airbnb, devront dès 2019 transmettre les revenus des loueurs à l’administration fiscale. Elles devront par ailleurs informer leurs utilisateurs de leurs obligations en tant que loueurs d’un point de vue fiscal. 

En cas de questions concernant la fiscalité relative à location d’une chambre dans un appartement ou d’une maison, n’hésitez pas à vous adresser à l’administration fiscale. 

 

Quintésens vous conseille et vous accompagne 
Le Groupe Quintésens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.

Retour

Dans la même catégorie

Investir dans les forêts, un placement avantageux

Comment défiscaliser grâce à la loi Monuments Historiques ?

Logement loué en meublé : quelle imposition de la plus-value ?

Comment défiscaliser en achetant un logement neuf ?

Comprendre la loi Girardin pour les sociétés

Passage d’une location vide à meublée : quels avantages fiscaux ?

Déficit foncier en 2018 : qu’en est-il pour cette année ?

Loi Girardin : les plafonds pour 2018

Défiscalisation Girardin : le dispositif en questions

Qu’est-ce que le statut LMNP ?

Défiscalisation 2018 : quels investissements immobiliers réaliser ?

Comment s’y prendre pour défiscaliser ?

Investissement locatif dans le neuf : que faire lorsque la période de défiscalisation immobilière est finie ?

Investissement immobilier : les dispositifs de défiscalisation

Quelle fiscalité est appliquée lors de la revente d’un bien en résidence service ?

Investir dans une résidence services : mode d'emploi pour une défiscalisation optimale

Défiscaliser efficacement : les clés pour 2018

Quel est le rôle du conseiller en défiscalisation Quintesens ?

Comprendre la défiscalisation immobilière

Investir dans l’immobilier en Europe : conseils à suivre

Pourquoi investir dans l'immobilier ?

Investissement immobilier : s’endetter et profiter des taux bas, une bonne idée ?

Quelles sont les différences entre le statut LMP et le statut LMNP ?

Qu'est-ce que le démembrement de propriété ?

Arnaques à la défiscalisation immobilière : comment les éviter ?

Défiscaliser avec le dispositif « Borloo ancien »

Quels sont les avantages et inconvénients du statut de LMNP ?

Loueur meublé professionnel : avantages et inconvénients

Loueur en meublé professionnel et non professionnel : à quoi correspondent ces statuts ?

Défiscaliser : comment, pourquoi, pour qui ?

À la Une

Comment fonctionne le prélèvement à la source ?

Deuxième campagne de publicité télé et web Quintésens

Interview Julien Joubert, émission Capital - Gérez vos finances

Quintésens, partenaire exclusif des CCI en gestion de patrimoine

Faites confiance à un champion !

Quintésens : Champion de la croissance 2018 !

Vers une loi Pinel en mieux ?