Faites une
simulation

Loueur meublé professionnel : avantages et inconvénients

Le statut de LMP ou Loueur meublé professionnel concerne toute personne physique étant inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), tirant des recettes supérieures aux revenus du foyer grâce à la location meublée et générant un gain supérieur à 23 000 € TTC grâce à cette activité. Quels sont les avantages et les inconvénients d’un tel statut ?

Statut de LMP : les avantages

La location meublée professionnelle bénéficie de nombreux avantages fiscaux, notamment en matière d’imposition. Grâce au statut de LMP, les bénéfices générés par la location meublée ne sont pas soumis à l’imposition des revenus fonciers, mais au régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Le loueur en meublé professionnel est ainsi assimilé à un entrepreneur individuel, à la tête d’une entreprise dont l’objet serait l’exploitation d’un appartement, d’une chambre d’EHPAD ou d’une résidence service.

Pendant l’année de son paiement ou sur toute la durée d’amortissement, le loueur en meublé professionnel peut également déduire les frais d’acquisition de l’immeuble, contrairement à une location nue imposable au revenu foncier. Cet avantage permet de réduire fortement l’imposition des bénéfices réalisés ; dans le détail, ces frais correspondent :

  • Aux frais d’acte notarié ;
  • Aux frais de garantie ;
  • À la rémunération des intermédiaires ;
  • Aux émoluments du notaire ;
  • etc.

Concrètement, ce régime fiscal particulier permet au loueur de percevoir des revenus non fiscalisés, pendant une longue période.

Autre avantage du statut de LMP : lorsqu’il achète un bien destiné à la location meublée, l’investisseur achète un bien qu’il met à disposition d’une société qui en assurera l’exploitation en tant que résidence de tourisme, hôtel, maison de retraite… Par conséquent, l’investisseur n’assume aucune contrainte de gestion. Dans les faits, il n’a pas besoin de chercher de locataire pour occuper le bien, et il ne doit pas non plus se charger des travaux entre deux locations : c’est l’exploitant du bien qui s’en charge. Par ailleurs, l’exploitant s’engage à verser un loyer mensuel à l’investisseur, même si le bien n’est pas loué, comme stipulé dans le bail commercial.

Ce bail, d’une durée initiale de 9 ans, peut être prolongé à son terme. Il est avantageux pour l’investisseur, qui a l’assurance :

  • De percevoir un loyer même si le bien n’est pas loué (sauf en cas de faillite de l’exploitant) ;
  • De bénéficier d’une indexation du loyer indiqué dans le bail ;
  • De connaître la répartition des charges d’entretien, de réparation et de gros travaux entre le bailleur et le preneur à bail.

À lire aussi : Loueur en meublé professionnel et non professionnel : à quoi correspondent ces statuts ?

Les inconvénients du statut de LMP

Avant de céder à la location meublée professionnelle et à son régime fiscal attractif, mieux vaut tenir compte des inconvénients du statut de LMP.

La valeur du bien est définie en fonction des taux d’intérêt et de la qualité de l’exploitant au lieu de dépendre de la valeur de la pierre. L’évolution du marché de l’immobilier n’a pas d’influence sur sa valeur : seuls comptent les taux d’intérêt et la qualité de l’exploitant. Si les taux d’intérêt augmentent, la valeur de l’investissement diminue.

Deuxième inconvénient de taille : le risque très important de double imposition, en cas de décès du propriétaire de l’immeuble ou de donation de l’immeuble. Comme évoqué précédemment, la location meublée s’apparente à une entreprise individuelle de location meublée. Un décès entraîne une cessation d’activité, l’imposition des plus-values latentes mais aussi l’imposition des plus-values faites sur l’immeuble depuis son achat. Les droits de succession devront également être payés, soit par les donataires, soit par les héritiers.

Enfin, si l’exploitant fait faillite, l’investisseur perd toute valeur patrimoniale. En effet, la valeur de son investissement dépend des taux d’intérêt, mais également de la qualité de l’exploitant à gérer le bien correctement. Si l’exploitant est en faillite, l’investisseur devient propriétaire du bien sans pouvoir le revendre ou l’exploiter.

À lire aussi : Statut LMP

Quintesens vous conseille et vous accompagne

Le Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe et faites-nous part de vos projets en toute confiance.

Retour

Dans la même catégorie

Contrat d’assurance-vie, contrat de capitalisation : quelles différences ?

Donation : qu’est-ce que le droit de retour ?

Droits à la retraite : comment les calculer en ligne ?

Comment payer moins d'impôt sur le revenu quand on habite en Pays de Savoie ?

L'entraide familiale : la première des aides financières

Avoir plusieurs contrats d’assurance-vie : quel intérêt ?

Financer des films, une solution plus rentable pour défiscaliser

Décès du souscripteur d’une assurance-vie : à qui revient le contrat ?

Qu’est-ce qu’un contrat de capitalisation ?

Ouverture de 4 nouvelles agences régionales Quintésens

Comment savoir si l’on est bénéficiaire d’une assurance-vie ?

Comprendre sa retraite : le lexique

Exonération totale ou partielle de l’ISF : dans quels cas est-ce possible ?

Comment transmettre son patrimoine de son vivant ?

Loi Sapin 2 et assurance-vie en 2017 : quelles conséquences ?

Gérer son patrimoine financier et immobilier en tant qu'expatrié ou futur expatrié

Ingénierie patrimoniale : quel intérêt ?

Retraite et présidentielle 2017 : quelle est la position des candidats ?

Remplir sa déclaration d’impôt 2017 étape par étape

Quelle place pour l'assurance-vie dans le programme des présidentiables 2017 ?

Investir dans l'art : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Pourquoi investir dans l'immobilier ?

Bénéficiaire d'une assurance-vie: peut-il changer au cours du contrat ?

Décès du bénéficiaire d’une assurance-vie 

Préparer sa succession dès le départ à la retraite, une solution pour limiter les droits de succession

Investissement locatif : le palmarès des villes où il faut investir

Peut-on résilier un contrat d’assurance-vie ?

Le contrat d’assurance-vie « capital-investissement »

Placement à long terme : les solutions les plus sûres en 2017

Comment préparer sa retraite, et pourquoi ?

Quels sont les types de frais liés à un contrat d’assurance-vie ?

Comment optimiser son investissement immobilier en résidences services ?

Investissement immobilier : s’endetter et profiter des taux bas, une bonne idée ?

Loi finances 2017 : les mesures fiscales à prévoir

LMP, LMNP : quelles différences ?

Qu'est-ce que le démembrement de propriété ?

Faut-il déclarer son assurance-vie au notaire lors d’une succession ?

Choisir son contrat d’assurance-vie : à quoi faut-il faire attention ?

Le bilan patrimonial pour gérer ses ressources

Préparer sa retraite : les pièges et erreurs à éviter

Assurance-vie dans le couple : comment en faire bon usage ?

Les taux bas, une opportunité à ne pas manquer pour investir

Arnaques à la défiscalisation immobilière : comment les éviter ?

Améliorer sa retraite grâce à l’immobilier : quelles solutions ?

Quels sont les meilleurs placements sur le long terme ?

Assurance-vie : comment obtenir le versement du capital

Protéger son conjoint avec une assurance-vie : nos conseils

Cumulez taux bas de crédit immobilier et PTZ pour votre investissement

Assurance-vie : les fausses idées reçues

Investissement immobilier : le meilleur moyen pour préparer sa retraite ?

Assurance-vie VS assurance-décès : deux contrats souvent confondus

Taux d’intérêt au plus bas : profitez-en pour investir dans l’immobilier !

Investir dans l’immobilier locatif pour préparer sa retraite

Pourquoi l’assurance-vie est le placement préféré des Français ?

La rente viagère : un moyen de compléter sa pension retraite

Patrimoine immobilier, professionnel ou financier : quelles sont les différences ?

Défiscaliser avec le dispositif « Borloo ancien »

Zoom sur la SCI, l’outil idéal pour la gestion de patrimoine

L’assurance vie : un dispositif phare pour vos projets patrimoniaux

Quels sont les avantages et inconvénients du statut de LMNP ?

Gérer son patrimoine : seul ou avec l’aide d’un professionnel ?

Retraite des travailleurs non salariés : comment la préparer ?

Se constituer un patrimoine : les questions clés pour définir ses objectifs

Loueur en meublé professionnel et non professionnel : à quoi correspondent ces statuts ?

Préparer sa retraite : que faire ? À quel âge ?

Gestion de patrimoine : à qui confier la gestion de ses biens ?

Contrat PERP : 10 questions pour mieux comprendre

Pourquoi se constituer un patrimoine ?

Quels placements pour financer sa retraite ?

Quelles échéances fiscales en 2016 ?

Défiscaliser : comment, pourquoi, pour qui ?

Faire un bilan patrimonial : comment et pourquoi ?

FISCALITÉ 2015

NOUVELLE EXONÉRATION

HEURES SUPPLÉMENTAIRES

TVA

RÉFORME DES PLUS-VALUES

Assurance Vie

À la Une

Zoom sur l'IFI : impôt sur la fortune immobilière qui va remplacer l’ISF en 2018

Groupe Quintésens, « Champion de la croissance 2017 – Les Echos »

Comment remplir sa déclaration d’impôt 2016 ?

Réduction d’impôts : quel dispositif choisir ?