Faites une
simulation

Quels sont les avantages et inconvénients du statut de LMNP ?

Le statut de LMNP, loueur en meublé non professionnel, concerne les personnes percevant des revenus provenant de la location d’un ou plusieurs biens meublés tout en ne répondant pas aux critères du statut LMP, loueur en meublé professionnel. La création de ce statut visait à soutenir les investissements locatifs dans certains secteurs, tels que les résidences médicalisées, étudiantes ou de tourisme. Focus sur les principaux avantages et inconvénients du dispositif.

Statut de LMNP : les avantages

Imposition, TVA, profils d’investisseurs : les avantages du statut LMNP sont multiples.

Réduction d’impôt

Depuis le 1er janvier 2009 et jusqu’au 31 décembre 2016, les personnes achetant un bien neuf destiné à la location peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant s’élever jusqu’à 11 %, répartis sur neuf années. Cette dernière est aussi valable pour l’acquisition d’un bien en futur état d’achèvement ou achevé depuis au moins quinze ans mais qui a ou va faire l’objet d’une rénovation ou d’une réhabilitation.

Concernant la typologie du bien, celui-ci doit être compris dans :

  • Une résidence avec services pour les étudiants ;
  • Une résidence de tourisme classée ;
  • Un établissement offrant des soins longue durée et intégrant un hébergement pour les personnes en perte d’autonomie notamment ;
  • Un établissement avec des services pour personnes âgées ou handicapées ayant obtenu l’agrément « qualité ».

Sont aussi concernés les logements destinés à l’accueil familial des personnes âgées ou handicapées, mais aussi des familles.

Le statut de LMNP permet de choisir entre le régime micro-BIC (ou régime forfaitaire) et le régime réel

Lorsque les recettes ne dépassent pas 32 900 € par an, il est possible d’opter pour le régime forfaitaire. Le loueur bénéficie à ce titre d’un abattement avantageux de 50 %. Dans ce cas, les charges ne peuvent pas être déduites.

Si les recettes dépassent 32 900 €, le loueur devra opter pour le régime réel et aura la possibilité de déduire ses charges réelles. Cela implique notamment les intérêts d’emprunt, les charges locatives, les impôts fonciers et l’amortissement du bien, à l’exception du terrain.

À noter : il est possible de bénéficier d’une année supplémentaire pour le régime forfaitaire si les recettes dépassent 32 900 € lors de la première ou la deuxième année.

Les autres atouts du statut LMNP

En marge des principaux avantages faisant l’attrait du statut de loueur en meublé non professionnel, il faut aussi noter :

  • Le statut, accessible à tous : le statut de LMNP est accessible à tous les contribuables, domiciliés en France ;
  • La possibilité de récupération de la TVA : un autre avantage non négligeable du statut LMNP. En effet, il donne au loueur le statut de commerçant. À ce titre, il peut récupérer la totalité de la TVA liée au logement en une seule fois ;
  • Les plus-values : en cas de cession, ce sont les plus-values des particuliers, plus avantageuses, qui s’appliquent et non celles des professionnels ;
  • La prise en considération des déficits : ils ne peuvent pas être pris en compte dans le revenu global.

À lire aussi : Loueur en meublé professionnel et non professionnel : à quoi correspondent ces statuts ?

Les inconvénients du statut LMNP

Cependant, le statut de Loueur meublé non professionnel peut avoir certaines limites.

  • Régime d’imposition

À partir de 32 900 €, le régime frais réels s’applique obligatoirement. Quand on opte de base pour le régime frais réels, il n’est pas possible d’en changer pendant 2 ans. Une reconduction tacite est effectuée tous les deux ans. Attention donc à surveiller les échéances.

  • Une réduction d’impôt encadrée

Pour bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 11 %, les loueurs doivent mettre leur bien à la disposition de l’exploitant de l’établissement, ou de la résidence, pour une période de neuf ans minimum. Ils disposent d’un mois à compter de la date d’acquisition du bien neuf, de l’achèvement ou de la fin des travaux de rénovation ou de réhabilitation, pour effectuer cette démarche.

  • La tenue d’une comptabilité détaillée avec bilan et compte de résultats

La tenue d’une comptabilité relative au statut de LMNP est un exercice souvent complexe. C’est pourquoi, il est fortement recommandé de faire appel aux services d’un expert-comptable qui saura vous accompagner dans cette démarche. Un service qui représente un certain montant mais qui vous permettra d’éviter des erreurs pouvant s’avérer coûteuses.

  • Récupération de la TVA

Pour pouvoir prétendre à cet avantage qu’offre le statut de LMNP, il faut que la résidence dans laquelle est situé le logement réponde à plusieurs conditions. Elle doit proposer au moins 3 des 4 services suivants : accueil de la clientèle, fourniture de linge de maison, nettoyage des locaux ou service de petit-déjeuner.

Par ailleurs, si la TVA est récupérée, la déclaration d’impôt doit être effectuée sur la base des frais réels.

  • Les biens mis en location par le LMNP entrent dans l'assiette de l'ISF (impôt sur la fortune).

À lire aussi : Loueur meublé professionnel : avantages et inconvénients

Le statut LMNP est parfois complexe à appréhender. Avant de se lancer, il convient de bien se renseigner et notamment de faire appel aux conseils d’un professionnel. Ce dernier pourra vous éclairer sur les spécificités du dispositif et vous indiquera s’il présente un intérêt par rapport à votre situation personnelle. 

 

Quintesens vous conseille et vous accompagne

Le Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe et faites-nous part de vos projets en toute confiance. 

Retour

Dans la même catégorie

Contrat d’assurance-vie, contrat de capitalisation : quelles différences ?

Donation : qu’est-ce que le droit de retour ?

Droits à la retraite : comment les calculer en ligne ?

Comment payer moins d'impôt sur le revenu quand on habite en Pays de Savoie ?

L'entraide familiale : la première des aides financières

Avoir plusieurs contrats d’assurance-vie : quel intérêt ?

Financer des films, une solution plus rentable pour défiscaliser

Décès du souscripteur d’une assurance-vie : à qui revient le contrat ?

Qu’est-ce qu’un contrat de capitalisation ?

Ouverture de 4 nouvelles agences régionales Quintésens

Comment savoir si l’on est bénéficiaire d’une assurance-vie ?

Comprendre sa retraite : le lexique

Exonération totale ou partielle de l’ISF : dans quels cas est-ce possible ?

Comment transmettre son patrimoine de son vivant ?

Loi Sapin 2 et assurance-vie en 2017 : quelles conséquences ?

Gérer son patrimoine financier et immobilier en tant qu'expatrié ou futur expatrié

Ingénierie patrimoniale : quel intérêt ?

Retraite et présidentielle 2017 : quelle est la position des candidats ?

Remplir sa déclaration d’impôt 2017 étape par étape

Quelle place pour l'assurance-vie dans le programme des présidentiables 2017 ?

Investir dans l'art : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Pourquoi investir dans l'immobilier ?

Bénéficiaire d'une assurance-vie: peut-il changer au cours du contrat ?

Décès du bénéficiaire d’une assurance-vie 

Préparer sa succession dès le départ à la retraite, une solution pour limiter les droits de succession

Investissement locatif : le palmarès des villes où il faut investir

Peut-on résilier un contrat d’assurance-vie ?

Le contrat d’assurance-vie « capital-investissement »

Placement à long terme : les solutions les plus sûres en 2017

Comment préparer sa retraite, et pourquoi ?

Quels sont les types de frais liés à un contrat d’assurance-vie ?

Comment optimiser son investissement immobilier en résidences services ?

Investissement immobilier : s’endetter et profiter des taux bas, une bonne idée ?

Loi finances 2017 : les mesures fiscales à prévoir

LMP, LMNP : quelles différences ?

Qu'est-ce que le démembrement de propriété ?

Faut-il déclarer son assurance-vie au notaire lors d’une succession ?

Choisir son contrat d’assurance-vie : à quoi faut-il faire attention ?

Le bilan patrimonial pour gérer ses ressources

Préparer sa retraite : les pièges et erreurs à éviter

Assurance-vie dans le couple : comment en faire bon usage ?

Les taux bas, une opportunité à ne pas manquer pour investir

Arnaques à la défiscalisation immobilière : comment les éviter ?

Améliorer sa retraite grâce à l’immobilier : quelles solutions ?

Quels sont les meilleurs placements sur le long terme ?

Assurance-vie : comment obtenir le versement du capital

Protéger son conjoint avec une assurance-vie : nos conseils

Cumulez taux bas de crédit immobilier et PTZ pour votre investissement

Assurance-vie : les fausses idées reçues

Investissement immobilier : le meilleur moyen pour préparer sa retraite ?

Assurance-vie VS assurance-décès : deux contrats souvent confondus

Taux d’intérêt au plus bas : profitez-en pour investir dans l’immobilier !

Investir dans l’immobilier locatif pour préparer sa retraite

Pourquoi l’assurance-vie est le placement préféré des Français ?

La rente viagère : un moyen de compléter sa pension retraite

Patrimoine immobilier, professionnel ou financier : quelles sont les différences ?

Défiscaliser avec le dispositif « Borloo ancien »

Zoom sur la SCI, l’outil idéal pour la gestion de patrimoine

L’assurance vie : un dispositif phare pour vos projets patrimoniaux

Gérer son patrimoine : seul ou avec l’aide d’un professionnel ?

Retraite des travailleurs non salariés : comment la préparer ?

Loueur meublé professionnel : avantages et inconvénients

Se constituer un patrimoine : les questions clés pour définir ses objectifs

Loueur en meublé professionnel et non professionnel : à quoi correspondent ces statuts ?

Préparer sa retraite : que faire ? À quel âge ?

Gestion de patrimoine : à qui confier la gestion de ses biens ?

Contrat PERP : 10 questions pour mieux comprendre

Pourquoi se constituer un patrimoine ?

Quels placements pour financer sa retraite ?

Quelles échéances fiscales en 2016 ?

Défiscaliser : comment, pourquoi, pour qui ?

Faire un bilan patrimonial : comment et pourquoi ?

FISCALITÉ 2015

NOUVELLE EXONÉRATION

HEURES SUPPLÉMENTAIRES

TVA

RÉFORME DES PLUS-VALUES

Assurance Vie

À la Une

Zoom sur l'IFI : impôt sur la fortune immobilière qui va remplacer l’ISF en 2018

Groupe Quintésens, « Champion de la croissance 2017 – Les Echos »

Comment remplir sa déclaration d’impôt 2016 ?

Réduction d’impôts : quel dispositif choisir ?