L’assurance-vie fait partie des solutions d’épargne (et/ou de transmission) plébiscitées par les Français, principalement en raison de sa fiscalité avantageuse et de son rendement qui demeure intéressant par rapport aux solutions d’épargne classiques. Les conseils à suivre pour optimiser les performances de son contrat d’assurance-vie en 2018.

Diversifier ses placements d’assurance-vie : la clé pour 2018

Pour faire fructifier son assurance-vie en 2018, il faudra impérativement penser à diversifier ses placements. Se focaliser uniquement sur les fonds en euros n’est pas la meilleure solution dans la mesure où ils ne sont plus aussi rémunérateurs qu’auparavant et les résultats de l’année 2017 ne font que confirmer cela avec un rendement de 1,60 % en moyenne. Les fonds euros immobiliers, les fonds euros dynamiques, les fonds euro-croissance, les fonds opportunistes mais aussi les fonds d’actions sont autant de pistes à explorer pour faire rimer assurance-vie avec performance. Attention, toutefois à ne pas tout investir dans des placements à haut risque. Il s’agit de trouver le juste milieu entre sécurité et rendement. Il convient d’échanger au préalable avec un professionnel pour connaître les possibilités existantes en matière de placements et effectuer les choix les mieux adaptés par rapport à son profil.

Quid de la gestion du contrat d’assurance-vie ?

Les placements de l’assurance-vie peuvent être gérés de différentes manières, chacune ayant un coût différent. On distingue les profils de gestion suivants :

- La gestion libre

Elle donne la possibilité au titulaire du contrat de gérer ses placements librement. Cette alternative s’adresse généralement aux épargnants avertis.

- La gestion à l’horizon

Ce mode prévoit une gestion « automatique » du contrat en fonction de l’âge du titulaire. Plus on avance dans l’âge, moins les placements sont risqués.

- La gestion profilée

Un expert gère les placements pour le compte du client et effectue les arbitrages et les placements nécessaires selon le profil du titulaire du contrat qui peut être prudent, modéré ou dynamique. Le début de l’année 2018 constitue le moment idéal pour faire le point sur la gestion de son contrat d’assurance-vie. Évoluer vers la gestion profilée, en dépit du coût, est une piste intéressante pour optimiser le rendement de son contrat.

La date de retrait des fonds du contrat d’assurance-vie

Les fonds placés dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie peuvent être retirés à tout moment mais pour limiter les frais, il faut veiller à bien choisir la date de retrait des fonds. En effet, la fiscalité associée dépendra de la date d’ancienneté du contrat et, nouveauté de l’année 2018, de la date de versement des fonds.

À lire aussi : Avance, rachat sur un contrat d’assurance-vie : quelles sont les différences ?

En 2018, attention aux frais du contrat d’assurance-vie

Les contrats d’assurances-vie ne sont pas gratuits. Outre l’imposition, il existe plusieurs types de frais prélevés par l’organisme détenteur du contrat. Frais de gestion, frais d’entrée, ou encore frais d’arbitrage : il convient de faire régulièrement le point sur ces frais avec un professionnel. Ces frais impactant la performance du contrat la première année, il est généralement conseillé de se positionner sur un placement à long terme pour l’assurance-vie.

À lire aussi : Quels sont les types de frais liés à un contrat d’assurance-vie ?

  Quintesens vous conseille et vous accompagne  Le Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.