Vous venez de faire l’acquisition d’un logement locatif. Si ce type d’investissement se montre très intéressant financièrement sur le long terme, des solutions existent pour optimiser le rendement de votre bien et faire encore plus d’économies. Type d’imposition, prêt, assurance, location meublée, colocation : découvrez nos conseils pour améliorer simplement votre rentabilité locative.

Déclarez votre imposition au réel

L’un des meilleurs moyens d’améliorer sa rentabilité locative reste de changer son type d’imposition afin de profiter de la solution la plus avantageuse. Au moment de votre déclaration d’impôt, vous avez le choix entre des déclarations au micro-foncier - et son abattement de 30 % sur les recettes locatives – ou au réel. Si la première solution reste la plus « simple », vous évitant de nombreux calculs, la déclaration au réel se montre particulièrement avantageuse, notamment les premières années.

Le micro-foncier est intéressant lorsque les charges liées à l’investissement ne dépassent pas 30 % du montant des loyers. Ce n’est que rarement le cas lors des premières années, lorsque vous cumulez les charges liées à l’achat et la gestion du bien immobilier, le coût d’éventuels travaux de rénovation, sans oublier les intérêts d’emprunt. Durant cette période, il est préférable de se tourner vers la déclaration au réel, plus avantageuse, avec ses intérêts d’emprunt importants à déduire. D’une manière générale, prendre le temps d’estimer et calculer son mode d’imposition est bénéfique à la rentabilité du bien.

Renégociez votre prêt à vos assurances

Toujours dans une optique d’améliorer la rentabilité locative, dans une période où les taux d’intérêt ont baissé ces dernières années, il peut être judicieux de rencontrer votre banquier. Si vous le pouvez, n’hésitez pas à racheter votre crédit, ou à renégocier votre prêt à un taux plus faible.

Il en est de même auprès de votre assureur. Avec les investissements locatifs, il n’est pas rare de voir des propriétaires bailleurs empiler une assurance habitation non-occupant, une liée au prêt, voire une assurance loyers impayés. Chaque année, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence, à vous renseigner et comparer les offres des différents assureurs. Vous n’êtes pas à l’abri de trouver une formule plus avantageuse financièrement, ou de pouvoir renégocier vos cotisations plus facilement avec votre assureur. Un moyen efficace d’optimiser la rentabilité locative de votre bien.

 À lire aussi : Les taux bas, une opportunité à ne pas manquer pour investir

Tournez-vous vers la location meublée ou la colocation

Louer un bien meublé ou ouvert à la colocation peut, en apparence, représenter plus de contraintes. Mais, dans les faits, ces deux solutions se montrent particulièrement intéressantes pour améliorer la rentabilité locative de votre bien. Et pour cause : le loyer d’une location meublée est, en moyenne, supérieur de 20 % par rapport à une location nue. De même, une colocation présente un rendement à 1 à 2 % plus élevé qu’une location « classique ».

D’autant que vous n’aurez aucun mal à trouver des locataires fiables pour votre bien. Les meublés et les colocations sont des solutions très prisées actuellement, et pas seulement par les étudiants. De plus en plus de jeunes actifs se tournent vers ces solutions.

Il est à noter que la location se montre également intéressante d’un point de vue fiscal. En choisissant une déclaration au réel, cela vous permettra d’amortir plus rapidement les murs ainsi que les équipements de votre bien locatif.

À lire aussi : Passage d’une location vide à meublée : quels avantages fiscaux ?

Quintésens vous conseille et vous accompagne

Le Groupe Quintésens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.