Entré en vigueur au 1er janvier 2018, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) concerne toute personne possédant un patrimoine immobilier net supérieur à 1,3 million d'euros. Zoom sur les différents types de biens imposés et sur ceux qui sont exonérés d’IFI.

Quels sont les biens à déclarer à l’IFI ?

Dans le cadre de l’IFI, les biens immobiliers imposables et à déclarer sont :
  • Tous les biens immobiliers bâtis, en cours de construction ou non bâtis (maisons, appartements, monuments historiques, terrains, etc.) au 1er janvier de l’année en cours. La résidence principale est toutefois en partie écartée de l’IFI, puisqu’elle bénéficie d’un abattement de 30 %.
  • Les parts détenues en SCPI, OPCI ou toute action foncière.
  • Les parts ou actions de sociétés françaises ou étrangères – sans inclure l’immobilier lié à l’activité des entreprises en question.
Bon à savoir L’usufruitier d’un bien immobilier doit déclarer la valeur du bien en pleine propriété sauf en cas de démembrement du droit de propriété. Dans ce cas, l’imposition du bien sera répartie entre l’usufruitier et le nu-propriétaire.

Quels sont les biens exonérés d’IFI ?

Certains biens sont partiellement ou totalement exonérés d’IFI, selon certaines conditions :
Type de bien Type d’exonération Conditions
Biens immobiliers professionnels Exonération totale Les biens immobiliers professionnels sont entièrement exonérés d’IFI s’ils sont utilisés dans le cadre d’une activité professionnelle (industrielle, commerciale, artisanale, etc.) par le propriétaire des biens ou son conjoint. L’activité professionnelle doit être l’activité principale du contribuable et ces biens doivent être indispensables pour pouvoir exercer cette activité.
Les biens immobiliers locatifs meublés Exonération totale Les biens locatifs meublés sont exonérés d’IFI s’ils sont régis par le statut LMP (location meublée professionnelle)
Les œuvres d’arts Exonération totale
Les placements financiers comme PEE, PEA et comptes-titres, entre autres Exonération totale
Les biens issus de groupements forestiers Exonération partielle Ces biens conservent l’exonération dont ils bénéficiaient lorsque l’ISF était en vigueur, à savoir une exonération partielle à hauteur de 75 % à condition de s’engager dans l’entretien et la gestion de ce type de biens sur le long terme.
Les biens ruraux loués par bail long terme Exonération partielle
Les parts dans les groupements fonciers agricoles non-exploitants Exonération partielle
  À lire aussi : Investir dans les forêts, un placement avantageux 

Comment évaluer son patrimoine net taxable ?

Pour savoir si vous êtes assujetti à l’IFI, il faut évaluer votre patrimoine net taxable – composé par l’actif et le passif. Effectuez la somme des valeurs imposables des biens immobiliers pour déterminer votre actif – sachant qu’il ne concerne que les biens détenus au 1er janvier de l’année en cours – et faites le total des dettes déductibles pour quantifier votre passif. Les dettes déductibles concernent, notamment :
  • Les dettes en lien avec l’acquisition des biens ou des actions immobilières imposables.
  • Certains impôts sur la propriété, comme la taxe foncière.
  • Le paiement des travaux entrepris pour l’amélioration, la construction, ou l’entretien des biens immobiliers.
À lire aussi : Faire un bilan patrimonial : suis-je concerné ? Quintésens vous conseille et vous accompagne Le Groupe Quintésens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.