Grâce à la loi Macron 2015, il est désormais possible de souscrire un contrat d’assurance-vie et de bénéficier d’unités de compte en capital-investissement, c’est-à-dire d’investir dans le non-côté. Découvrez comment tirer profit de ce dispositif innovant, en place depuis l’été 2016.

Le capital-investissement, qu’est-ce que c’est ?

Plusieurs compagnies financières proposent, depuis juillet 2016, un support dynamique et indépendant de l’actualité du marché de la Bourse. En effet, il est désormais possible de souscrire un contrat d’assurance-vie et d’investir dans le non-côté. Ce nouveau dispositif s’appuie sur l’article 137 de la loi Macron 2015 en faveur de la croissance et pour l’activité et l’égalité des chances économiques. Il permet de répondre aux attentes des clients cherchant à diversifier leur patrimoine et à augmenter le rendement de leurs investissements. Sur le long terme, le capital-investissement est une classe d’actifs offrant un rendement optimal par rapport aux autres solutions proposées. Toutefois, il implique d’investir dans des PME ou des ETI (entreprises de taille intermédiaire), un placement qui peut s’avérer risqué s’il est mal maîtrisé. La loi entend réorienter l’épargne des Français du côté des entreprises ; pour l’instant, le capital-investissement s’adresse à une clientèle aisée, pouvant investir des sommes importantes.

À lire aussi : Choisir son contrat d’assurance-vie : à quoi faut-il faire attention ?

Les avantages du capital-investissement

Souscrire un contrat d’assurance-vie en capital-investissement n’implique pas d’investir directement dans des entreprises européennes. La loi Macron 2015 prévoit que l’épargnant investisse dans un fonds piloté par la compagnie financière qui gère son contrat. Grâce à cette mesure, il sera possible de récupérer son investissement en titres ou en numéraire lors du rachat d’une succession. En France, l’assurance-vie représente 1 615 milliards d’euros, investis à 75 % dans des placements en fonds en euros sécurisés. Toutefois, la rentabilité de ces solutions financières souffre depuis 2016 de la chute des taux, au point de rendre incertaine la garantie permanente en capital dont ils bénéficient, qui coûte de plus en plus cher aux assureurs. L’accès au private equity (les sociétés non cotées) n’est pas une nouveauté. En effet, depuis plusieurs années, les pouvoirs publics incitent les assurées à soutenir les PME et les ETI en contrepartie d’allégements fiscaux, à travers des contrats spécifiques comme le NSK ou le contrat Vie génération. Ces deux contrats bénéficient d’un abattement successoral augmenté de 20 % contre un investissement en capital-risque. Tout l’avantage du contrat d’assurance-vie en capital-investissement réside dans la possibilité pour le bénéficiaire de pouvoir retirer son investissement en titres.

À lire aussi : L’assurance-vie : un dispositif phare pour vos projets patrimoniaux

  Quintesens vous conseille et vous accompagne Le Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe et faites-nous part de vos projets en toute confiance.