Depuis l’entrée en vigueur de la loi de finances 2018, certains placements financiers ont vu leur fiscalité modifiée. Quels sont les placements à privilégier cette année ?

Le Plan Épargne en Action : un des placements les plus rentables en 2018

Peu connu des Français, le Plan Épargne en Action (PEA) est pourtant un des placements financiers à privilégier en 2018. Le PEA permet de diversifier les placements en investissant sur les marchés financiers et boursiers. Si le marché actions est plus volatil et demande une gestion active de la part de l’épargnant, sur le long terme, le PEA est un des placements qui rapporte le mieux. Et cela ne devrait pas changer en 2018, puisque son statut n’est pas touché par la mise en place du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU). Autre avantage du PEA, pour rappel : tout retrait est exonéré d’impôts si le PEA a plus de 5 ans.

À lire aussi : Comment s’y prendre pour défiscaliser ?

L’assurance-vie en 2018 : pas si désavantageuse

L’arrivée de la flat tax sur l’assurance-vie n’est pas forcément une mauvaise nouvelle pour la plupart des épargnants. En effet, les retraits réalisés avant 4 ans voient leur imposition amoindrie. Le taux s’élève désormais à 12,8 % contre 35 % avant la mise en vigueur du PFU. Au-delà de 8 ans de détention du contrat, seuls les contrats dépassant 150 000 € notent une augmentation de l’imposition de 5,3 % puisqu’elle passe de 7,5 % à 12,8 %. Donc malgré cette augmentation, l’assurance-vie reste un placement rentable en 2018.

À lire aussi : PFU ou prélèvement forfaitaire unique : quels changements pour la fiscalité du patrimoine ?

Investir dans l’immobilier en 2018 : est-ce toujours rentable ?

Si l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) arrive sur le marché et la Contribution Sociale Généralisée (CSG) augmente, il est encore possible de placer de l’argent dans la pierre en 2018, grâce aux statuts privilégiés des SCPI, de la nue-propriété, des biens loués-meublés (LMP et LMNP) et des dispositifs de défiscalisation comme Pinel, Malraux et Monuments Historiques.

L’atout des SCPI pour investir dans l’immobilier en 2018 

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont des sociétés qui investissent dans l’immobilier. En plaçant de l’argent dans une SCPI, les épargnants peuvent acquérir de l’immobilier de façon sécurisée. De plus, ils n’ont pas à assurer la gestion du bien immobilier acquis via la SCPI. La SCPI reverse ensuite un pourcentage de ses bénéfices en fonction des parts achetées par les épargnants. Le rendement net varie entre 4 et 5 % selon les SCPI. Il est également possible d’acquérir des parts dans une SCPI en effectuant un prêt. Quoi qu’il en soit le rendement restera supérieur au taux d’emprunt.

Nue-propriété, LMNP, LMP : des solutions épargnées par la loi de finances 2018 

Il reste encore quelques solutions de placements immobiliers rentables en 2018. D’un côté la nue-propriété. Acheter en nue-propriété consiste à acquérir un bien immobilier démembré à un prix compétitif (jusqu’à moins 50 % par rapport au prix du marché). En contrepartie, l’acquéreur ne profite pas de l’usufruit qui est cédé pendant une durée déterminée à un bailleur social. Une fois la durée déterminée arrivée à son terme, le propriétaire récupère son bien immobilier sans frais supplémentaire à payer. De l’autre côté, la location de biens immobiliers en LMP ou LMNP. Ces deux solutions ne sont pas impactées par l’arrivée de l’IFI, ce qui leur permet de conserver leurs avantages fiscaux et de figurer parmi les meilleurs placements de 2018.

Pinel, Malraux, Monuments Historiques : des dispositifs toujours rentables

Si la loi de Finances 2018 a apporté de nouvelles modifications aux dispositifs Pinel, Malraux et Monuments Historiques, ces derniers restent toujours rentables et permettent de bénéficier de réductions d’impôt conséquentes. Pour rappel :

- Le dispositif Malraux permet de profiter jusqu’à 30 % de réduction d’impôt en cas d’achat de bien ancien en vue de le réhabiliter et de le louer ;

- Le dispositif Pinel permet de profiter de réductions d’impôt, dont le pourcentage est proportionnel à la durée de location du bien neuf (6, 9 ou 12 ans) ;

- Le dispositif Monuments Historiques permet de bénéficier d’une défiscalisation sur l’ensemble des travaux de rénovation d’un bien classé, et sous certaines conditions, d’une exonération des droits de donation et de succession.

À noter que la loi de Finances 2018 a renforcé certains critères d’éligibilité à ces dispositifs. Pour faire le bon choix, en adéquation avec votre situation, il est important d’être bien conseillé. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel de la gestion du patrimoine.

À lire aussi : Investir dans l’immobilier en Europe : conseils à suivre

À lire aussi : Qu’est-ce que la gestion flexible ?

  Quintesens vous conseille et vous accompagne Le Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.