Espagne, Portugal, Maghreb… Des destinations privilégiées par de nombreux Français, à l’issue de leur vie active, pour y couler des jours heureux, au soleil. Mais partir vivre à l’étranger (comprendre, y résider plus de 183 jours dans l’année) n’est pas une barrière pour bénéficier de sa pension de retraite et profiter des endroits où le coût de la vie est souvent plus abordable. Toutefois, certaines démarches sont à réaliser, parfois chaque année. Quintesens vous détaille comment faire pour percevoir sa retraite à l’étranger.

Quelles démarches effectuer pour percevoir sa retraite à l’étranger ?

Partir vivre votre retraite dans un pays étranger tout en bénéficiant de vos pensions, c’est possible. Cependant, il est impératif d’informer vos caisses de retraite – celle de base et la complémentaire – de votre départ. Vous devez également leur communiquer votre nouvelle adresse, avec une attestation de résidence.

Le certificat de vie

Afin de pouvoir percevoir votre retraite à l’étranger chaque année, vous êtes tenu de faire parvenir un certificat de vie à votre caisse de retraite, généralement tous les ans, ou de façon mensuelle, bimestrielle ou semestrielle suivant le pays. Ce document doit être rempli par les autorités locales – la mairie ou un notaire, par exemple – ou le Consulat de France, sur place. Si le certificat n’est pas transmis, le versement de votre pension sera interrompu.

Pas d’allocation solidarité à l’étranger 

Attention toutefois, si vous décidez de vivre dans un autre pays, vous ne bénéficierez plus de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), uniquement valable pour les résidents français. Vous pourrez de nouveau souscrire à cette aide si vous revenez habiter sur le territoire.

À lire aussi : Droits à la retraite : comment les calculer en ligne ?

Pour plus d’informations, contactez sans engagement un conseiller

Comment toucher sa retraite à l’étranger ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour percevoir votre retraite à l’étranger :

- Conserver votre compte bancaire en France et opérer le virement sur votre compte à l’étranger vous-même. C’est le moyen le plus rapide puisqu’il échappe aux délais de transferts d’argent à l’international.

- Demander le versement de la pension directement sur le compte en banque du pays où vous résidez.

- Demander le versement via une lettre chèque.

- Demander la mise à disposition de l’argent au guichet de votre banque à l’étranger.

Il existe un cas particulier pour les bénéficiaires d’une pension civile de fonctionnaire ou militaire, de la médaille militaire, du traitement de la Légion d’honneur à titre militaire ou d’une retraite du combattant. Vous pouvez en effet demander le versement auprès de la comptabilité (ou trésorerie) de l’ambassade ou du consulat de France dans le pays.

Quelle fiscalité pour les pensions de retraite perçues à l’étranger ?

Suivant le pays dans lequel vous vous trouvez, vous pouvez être amené à payer un impôt uniquement en France, dans votre lieu d’accueil, voire, dans certains cas, d’être doublement imposable. Tout dépend si la France a signé une convention fiscale avec l’État où vous vivez, ou si un accord binational avec des répercussions fiscales existe. En tout, dans le monde, près de 70 pays n’ont pas d’accord fiscal avec l’Hexagone. Parmi eux, on peut notamment citer le Danemark, le Costa Rica, Cuba, la République Dominicaine ou encore la République démocratique du Congo.

À lire aussi : Plan d’épargne retraite : le PEPP, un placement européen à venir

  Quintesens vous conseille et vous accompagne Le Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.