Les incertitudes relatives à l’évolution du système des retraites conduisent de nombreux Français à chercher des solutions qui leur permettront d’améliorer leur confort de vie une fois leur carrière professionnelle terminée. Perp, Perco, assurance vie, PEA, investissements immobiliers : zoom sur les principales solutions de placements permettant de financer sa retraite.

Les dispositifs d’épargne permettant de financer sa retraite

En matière d’épargne, plusieurs alternatives s’offrent aux particuliers souhaitant se constituer un capital. La plupart de ces solutions prévoit un blocage des fonds pour une période donnée ou jusqu’à la retraite.

Le Perp, Plan épargne retraite populaire

Le Perp permet de constituer une épargne qui sera bloquée jusqu’à la retraite du souscripteur. Les versements sont libres et peuvent être effectués chaque mois, trimestre ou année selon les préférences. Les sommes épargnées seront versées sous forme de rente viagère, c’est-à-dire une somme d’argent qui sera perçue jusqu’à la mort du bénéficiaire. Les entrepreneurs et les indépendants pourront quant à eux se tourner vers les contrats loi Madelin.

À lire aussi : Préparer sa retraite : que faire ? À quel âge ?

L’assurance-vie, le placement favori des Français

L’assurance vie est souvent désignée comme étant la solution de placement préférée des Français. Elle permet en effet d’épargner sur le long terme, par exemple pour sa retraite, et bénéficie d’une fiscalité relativement avantageuse. Si le souscripteur peut placer son argent sur un fond en euros sans risque et avec un rendement garanti, il peut aussi opter en complément pour des placements sur des unités de comptes (actions, obligations, parts immobilières) afin de faire fructifier son argent. Ces placements sont plus risqués mais potentiellement plus rémunérateurs. Au moment de la retraite, les sommes épargnées sont versées sous forme de rente ou de capital. À noter que même si l’assurance-vie est souscrite afin de financer sa retraite, il est tout à fait possible d’effectuer des retraits anticipés en effectuant une demande de rachat total ou partiel du contrat.

Perco, Plan d’épargne pour la retraite collectif

Le Perco constitue l’une des solutions de placements pour la retraite les plus plébiscitées. Il s’agit d’un dispositif d’épargne mis en place par les entreprises, via un accord collectif. Ce plan peut être alimenté avec les primes d’intéressement et/ou de participation, des versements volontaires, des transferts depuis d’autres plans d’épargne salariale, les droits inscrits sur un compte épargne temps, ou les versements de l’employeur, appelés abondements. Les sommes versées sont bloquées jusqu’à la retraite (sauf cas de déblocage exceptionnel) et pourront être récupérées sous forme de rente ou de capital selon les conditions du contrat. L’argent épargné est exonéré d’impôt durant sa période d’indisponibilité. L’exonération perdurera si les sommes sont récupérées sous forme de capital.

À lire aussi : Qu'est-ce qu'un contrat de capitalisation ?

Comme pour l’assurance vie, il appartient à chaque souscripteur d’opter pour les placements de son choix, sécurisés ou plus risqués.

PEA, Plan d’épargne en actions

Ce dispositif permet de constituer un portefeuille d’actions (PME, ETI, grandes entreprises…) et ouvre le droit à des exonérations d’impôts (sauf prélèvements sociaux obligatoires) sur les plus values et les dividendes si aucun retrait n’est effectué dans les 5 ans suivant l’ouverture du plan. L’objectif est pour le souscripteur d’augmenter son capital au fil des années afin de pouvoir financer sa retraite ou tout autre projet. À noter que le capital placé peut être récupéré dans sa totalité ou sous forme de rente viagère.

À lire aussi : La rente viagère : un moyen de compléter sa pension de retraite

Les placements immobiliers : un autre moyen d’augmenter ses revenus à la retraite

Lorsqu’il s’agit de placements visant à financer sa retraite, l’immobilier fait partie des valeurs sûres. Pour compléter vos futurs revenus de retraité(e) vous pouvez : Investir dans l’immobilier locatif. Les loyers perçus vous permettront de rembourser l’éventuel crédit souscrit. Une fois le crédit remboursé, vous pourrez percevoir l’intégralité des loyers, ou décider d’habiter un jour dans votre logement. À noter que si vous vous engagez à louer pendant 6, 9 ou 12 ans un logement BBC, vous bénéficierez d’un avantage fiscal de 12, 18 ou 21 % (Loi Pinel).

À lire aussi : Investir dans l’immobilier locatif pour préparer sa retraite

La réussite d’un tel projet dépend en grande partie de l’emplacement et des caractéristiques des biens loués ; Investir via une SCPI, une Société Civile de Placement Immobilier, dont le rôle consiste à acquérir et gérer un patrimoine immobilier, souvent d’entreprise, pour le compte des investisseurs qui en détiennent les parts sociales. Les investisseurs n’ont rien à gérer ; ils perçoivent les loyers correspondant à leur part d’investissement et bénéficient en outre d’une mutualisation des risques.

À lire aussi : SCPI

Les différentes solutions de placements pour la retraite évoluent au fil du temps que cela soit en matière de rendement ou de fiscalité. Il est important d’effectuer régulièrement une analyse de ses placements afin d’effectuer des arbitrages, sécuriser les acquis et continuer à faire fructifier les sommes investies.

Quintesens vous conseille et vous accompagne

Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Réduction d’impôts, bilan patrimonial, prévoyance, placements, financement de la retraite, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe et faites-nous part de vos projets.