Les travailleurs non-salariés doivent préparer leur retraite le plus tôt possible afin de pallier leurs pertes de revenus après leur cessation d’activité. Artisans, commerçants, professionnels libéraux, agriculteurs, chefs d’entreprise : comment anticiper et se constituer un capital complémentaire ?

Préparer sa retraite en tant que TNS : pourquoi ?

Pour les travailleurs non-salariés, préparer sa retraite en amont est inévitable pour pallier un régime obligatoire insuffisant. Avec une espérance de vie qui augmente et l’envie de maintenir son train de vie, l’objectif est de se préparer un capital complémentaire et d’avoir accès à un régime de prévoyance afin de bénéficier d’une couverture suffisante en cas de maladie, de dépendance ou de décès. Le RSI (régime social des indépendants) et la CNAVPL (Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales) remplacent les caisses d’assurance maladie et de retraite obligatoires pour les salariés indépendants. Par rapport à celles versées aux autres salariés, les pensions versées aux TNS suite à leur cessation d’activité sont moins élevées. Pour pallier le montant de cette rente plus faible, la retraite des travailleurs salariés doit être préparée en amont, en se constituant un complément financier par leurs propres moyens.

À lire aussi : Préparer sa retraite : que faire ? À quel âge ?

Retraite des TNS : les options possibles pour se créer un capital

Afin de se constituer une épargne et préparer convenablement leur retraite, les TNS ont le choix entre plusieurs possibilités.

Souscrire un contrat « Loi Madelin »

Réservé aux travailleurs non-salariés et à leur conjoint collaborateur, il permet de constituer une épargne, tout en déduisant les cotisations versées (aux régimes de retraite, prévoyance, santé et perte d’emploi) de ses revenus professionnels. Ce contrat est un moyen d’améliorer le régime fiscal de la protection sociale des travailleurs non salariés, réduisant ainsi les inégalités avec les autres salariés.

Contracter une épargne collective

Pour préparer leur retraite, les TNS peuvent également mettre en place une épargne collective pour eux et leurs salariés. Par ce biais, le chef d’entreprise peut bénéficier de nombreux avantages, en associant l’abondement à la fois sur un PEE (Plan d’épargne entreprise) et sur un Perco (Plan d’épargne pour la retraite collectif). Concrètement, l’épargne collective permet au travailleur d’optimiser sa rémunération, sans payer d’impôt ni de charge sur les sommes perçues.

Souscrire une assurance vie

Dernière alternative pour les travailleurs non-salariés souhaitant se constituer une épargne : souscrire une assurance vie. Ce système permet de mettre en place un capital et de le faire fructifier afin d’anticiper la baisse de pouvoir liée à la cessation d’activité ou d’assurer une rente à transmettre à ses proches.

À lire aussi : Quels placements pour financer sa retraite ?

  Quintesens vous conseille et vous accompagne Le Groupe Quintesens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe et faites-nous part de vos projets en toute confiance.